Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 14:37

 

 

Au Mali , Afrique de l'Ouest, vit une tribu de gens appelés les Dogon. Les Dogons sont considérées comme du travail décent égyptien et leur tradition astronomique remonte à des milliers d'années à 3200 av. Selon leurs traditions, l'étoile Sirius a une étoile compagnon qui est invisible à l'œil humain. Cette étoile compagnon a une orbite elliptique autour de 50 années le visible Sirius et est extrêmement lourd. Il fait également tourner sur son axe.

 

Cette légende pourrait être de peu d'intérêt pour personne, mais les deux anthropologues français, Marcel Griaule et Dieterlen Germain, qui a enregistré des prêtres Dogon quatre dans les années 1930.De peu d'intérêt, sauf qu'il est tout à fait vrai. Comment avez des gens qui manquaient de tout type d'appareils astronomiques en savoir autant sur une étoile invisible? La star, que les scientifiques appellent Sirius B, n'a même pas été photographié jusqu'à ce qu'il a été fait par un grand télescope en 1970.

Les histoires Dogon expliquer cela aussi. Selon leurs traditions orales, un peuple de course du système de Sirius a appelé les Nommos visité des milliers d'années de la Terre. Ils apparaissent également dans babylonien, akkadien, et les mythes sumériens. La déesse égyptienne Isis, qui est parfois décrit comme une sirène, est également lié à l'étoile Sirius.

Les Nommo, selon la légende Dogon, vivait sur une planète en orbite autour d'une autre étoile dans le système de Sirius. Ils ont débarqué sur Terre dans une «arche» qui a fait une décente filer au sol avec grand bruit et du vent. Ce sont les Nommo qui ont donné les Dogon les connaissances à propos de Sirius B. Il ne semble pas expliquer un artefact de 400 ans Dogon qui représente apparemment la configuration Sirius ni les cérémonies organisées par les Dogon depuis le 13ème siècle pour célébrer le cycle de Sirius A et B. Il n'explique pas non plus comment les Dogons connaissaient la densité super de Sirius B, un fait découvert seulement quelques années avant que les anthropologues ont enregistré les histoires Dogon.

Les Dogons sont un peuple bien connus par leur cosmogonie, leur ésotérisme, leurs mythes et légendes que les étrangers d'intérêt au plus haut point de la recherche pour la culture ou le tourisme. La population est évaluée à environ 300.000 personnes vivant dans le sud-ouest de la boucle du Niger dans la région de Mopti au Mali (Bandiagara, Koro, Banka), près de Douentza et une partie du nord du Burkina (nord-ouest de Ouahigouya).


Le Dogon (Mali, Afrique) patrie a été désigné site du patrimoine mondial pour son importance culturelle et naturelle. Ils sont également célèbres pour leurs talents artistiques et sa vaste connaissance de l'astrologie, en particulier l'étoile Sirius, qui est le centre de leurs enseignements religieux. Les Dogons savent que Sirius A, la plus brillante du système dans notre firmament, à côté d'un petit nain blanc appelé Sirius B, qui n'a pas été identifié par les scientifiques occidentaux jusqu'en 1978. Les Dogons connaissaient à ce sujet au moins 1000 ans. Sirius B a formé la base des croyances les plus saints Dogon depuis l'antiquité.


Astronomes occidentaux n'ont pas découvert l'étoile jusqu'au milieu du dix-neuvième siècle, et il n'a même pas été photographié jusqu'en 1970. Les Dogons aller aussi loin que la description d'une troisième étoile dans le système de Sirius, appelé "Emme Ya" qui, à ce jour, n'a pas été identifiée par les astronomes. En plus de leur connaissance de Sirius B, la mythologie dogon inclut les anneaux de Saturne et de Jupiter quatre lunes principales. Ils ont quatre calendriers, pour le Soleil, la Lune, Sirius, et Vénus, savent depuis longtemps que l'orbite des planètes au soleil.

Source 

Partager cet article

Repost 0
Published by THE - dans Archéologie
commenter cet article

commentaires

mehdi mountather 19/05/2016 11:04

Ces catastrophes naturelles feu de forêt les guerres accident de la route de train naufrage crash d'avion et les virus des punitions d'ALLAH aux africains de se convertir a l'islam et aux musulmans africains d'appliquer le Coran a 100% aujourd'hui pour éviter la mort par ces punitions d'ALLAH si la fin du monde Mai 2016 pour éviter l'enfer Daech et Boko Haram les chiens de l'enfer merci.

mehdi mountather 10/05/2015 13:03

L’augmentation des séismes et l'éruption des volcans dans le monde normal en islam c'est la fin du monde donc aux musulmans d'appliquer le Coran a 100% et aux non musulmans de convertir a l'islam immédiatement pour éviter la panique le jour de ce cataclysme et pour éviter l'enfer le cataclysme éternel ALLAH dit (Quiconque recherche en dehors de l'islam une autre religion, celle-ci ne sera point acceptée de Lui , et dans l'autre monde, il sera du nombre des réprouvés. ) verset 85 sourate Al-i'Imran le vrai imam mehdi le prophète Mohamed merci